Leçon 7 : le RTH

Cette leçon s’adresse surtout aux débutants, mais je suis sûr qu’elle fera du bien à tous 😉

Tout d’abord, RTH signifie Return To Home, c’est-à-dire ‘retour à la maison’. C’est un système de sécurité qui permet à tout moment de faire revenir en autonomie le drone à son point de décollage. 

Bien entendu, comme tout système, il a ses limites, ses avantages, ses inconvénients et surtout ses règles.

1 – Les conditions de déclenchement

a/ Déclenchement par le télépilote
Le RTH peut être déclenché par le télépilote quand il le souhaite : retour d’une mission, perte du drone en vol à vue, panique et / ou stress en vol, etc…). Sur mes drones DJI il y a une touche sur la télécommande (voir photos ) et une touche sur l’application du smartphone ou de la tablette. Il suffit d’appuyer sur cette touche. Certaines applications demandent de valider ce choix (comme DJI Fly pour le Mavic Mini). 
Le RTH peut-être annulé.

b/ Déclenchement par ‘Batterie faible’
Afin d’éviter que le drone tombe en panne de batterie en vol et se Crash, cela peut arriver lorsque l’on est très concentré sur sa mission, il existe un système de sécurité qui averti quand la batterie devient faible et qui enclenche, quelques temps après, le RTH automatiquement. Si le drone est loin de son point de décollage, il se posera où il est pour éviter le Crash. Bien entendu, dans beaucoup de cas, cela se terminera mal (arbres, toits, étendus d’eau…) puisque vous ne maîtriser pas le lieu d’atterrissage, mais au moins, vous aurez évité la chute toujours fatale de toutes façons.

Il arrive beaucoup d’accidents avec cette fonction, méfiez-vous ! Le cas qui arrive le plus, est un décollage en milieu difficile (branches d’arbres, toit , parasols…). L’indicateur sonore de ‘batterie faible’ retentit, le télépilote ramène son drone sans utiliser le RTH en évitant tous les obstacles, et au moment où il va poser son aéronef, le RTH ‘Batterie faible’ se déclenche, le drone de suite prend un peu de hauteur, et c’est là où il finit sa course dans des branches, un toit, un bosquet, etc… !!! 

c/ Déclenchement par ‘Failsafe’
En cas de perte de connexion avec sa télécommande, le drone effectuera directement un RTH.

Ce RTH est programmable chez certaines marques. En effet chez DJI, pour certains drones, on peut demander, soit de faire un RTH, soit de le faire atterrir où il se trouve, soit de rester en vol stationnaire à l’endroit où il aura perdu la connexion. Attention le lieu de perte de connexion vidéo, n’est pas le lieu de perte de connexion avec la télécommande !!!

2 – Le principe du RTH

Le RTH permet de ramener le drone, comme nous l’avons vu, à son point de départ. En fait, à quelques mètres près…suivant la précision de positionnement du drone. C’est la raison pour laquelle il faut toujours garder les yeux sur lui.

Le principe est simple, il s’élève à l’altitude programmée et rentre en ligne droite jusqu’au point GPS d’atterrissage puis amorce sa descente et atterrit.

Principe du RTH

Il est donc important d’avoir préalablement définit (à chaque vol), la hauteur du plus haut obstacle avant de voler. Imaginons que les arbres les plus hauts soient à 30 mètres, prévoyez un RTH à 40 mètres. Si vous oubliez de régler votre RTH avant le vol, il y a une grande chance que votre drone rentre en collision avec un obstacle en revenant vers vous.

J’ai personnellement programmé mon RTH à 50 mètres quand je vole en campagne. Dans ma région les arbres ne dépassent pas 40 mètres ni les antennes relais. Mais attention cela représente un risque en RTH ‘batterie faible’ car il faut beaucoup d’énergie pour monter à 50 mètres.

Si vous drones vole à 50 m de hauteur et que son RTH est à 20 m, il de descendra pas à 20 m pour effectuer son retour, il restera à 50 m jusqu’à temps d’être au-dessus du point d’atterrissage où il descendra.

Attention : certains RTH fonctionnent différemment si on les déclenche en-dessous de 20 m de distance entre la télécommande et le drone. C’est la fonction RTH at current Altitude entre 5m et 20m, votre drone reviendra à son point de départ à l’altitude à laquelle il est entrain de voler. En dessous 5 m, il atterrira où il se trouve.

3 – Les programmations du RTH

Au-delà de la programmation de la hauteur du RTH, certains constructeurs permettent de programmer plus précisément cette fonction.

  • Le Home Point Settings : Il vous sera possible si vous vous déplacez avec le drone, de prendre votre nouvelle position (où la télécommande se trouve) comme nouveau point de RTH.
  • Avec le Vision Positioning System vous pouvez utiliser :
    • La protection à l’atterrissage’ : étude de la zone d’atterrissage avant que le drone ne se pose.
    • L’atterrissage de précision’ en prenant au décollage une photo du lieu de départ du drone
  • Le RTH ‘évitement d’obstacle’. Si votre drone a cette fonction, c’est qu’il est équipé de capteurs pour éviter les obstacles. Lors de son RTH, s’il détecte un obstacle, il s’élèvera au-dessus de ce dernier. Attention : certains obstacles ne sont pas détectés.

Voilà, j’espère que vous en savez un peu plus sur le RTH.
Je mettrai à jour ce cours au fur et à mesure de l’évolution de cette technologie (janvier 2020)


© Yann MATHIAS / www.etsionparlaitphoto.com